Qi Gong

Qi Gong, art de longévité

Le Qi Gong (氣功)  est communément traduit par « travail sur l’énergie » ou « travail sur le souffle ». Ce terme désigne en réalité une pratique vaste et variée. Il regroupe des exercices issus de différents courants et époques, pratiqués afin de rétablir et d’entretenir l’harmonie du corps, du mental et de l’esprit.

Qi Gong-pour-la-sante-longevite-et-bien-etre
Exercices taoïstes, reproduction d’une ancienne peinture murale restaurée (détails), site de Mawangdui .

Mouvements lents et harmonieux, étirements doux, exercices de respiration, parfois associés à des visualisations, méditation assise ou en mouvement, les exercices privilégient avant tout le naturel pour un retour à l’équilibre.

Bienfaits du Qi Gong

Dans l’Antiquité

taoiste-Qi Gong-souffle-santé-méditation-cully
Chen Tuan, taoïste mystique et philosophe du Xe siècle ap. J-C, connu pour ses techniques de travail sur le souffle

Initialement appelé « pratiques pour nourrir la vie » ( yǎng shēng), le Qi Gong remonte à l’Antiquité. Ces pratiques occupaient une place importante chez les taoïstes en quête d’immortalité, mais aussi chez les empereurs, les lettrés, les médecins intégrant toutes les connaissances à leur portée pour augmenter la longévité et prévenir ou guérir les maladies. Tout comme l’acupuncture ou la pharmacopée, le Qi Gong faisait aussi (et fait encore) partie de la médecine traditionnelle chinoise.

Ainsi, « nourrir la vie »—préserver ce souffle vital—regroupe des exercices de mouvements, de massages, de techniques respiratoires (travail sur le souffle), de méditation, de diététique et de notions d’hygiène de vie.

De nos jours

Si la quête d’immortalité n’est plus d’actualité, le qi gong de nos jours permet en revanche d’améliorer et d’entretenir la santé, et de vivre mieux en nourrissant le corps et l’esprit.

Dans la philosophie chinoise, le yin et le yang s’alternent et engendrent le mouvement. Là où il y a du mouvement, il y a de la vie. C’est lorsque cette circulation est altérée, que le mouvement naturel est entravé. Alors se déclarent les maux, douleurs et maladies. Le Qi Gong permet de faire circuler et d’harmoniser cette « énergie » vitale.

Une pratique régulière permet de :

  • Se libérer des tensions physiques et mentales créées par le stress ;
  • Bénéficier des bienfaits de la méditation immobile ou en mouvement, à savoir  calmer l’agitation du mental et se sentir paisible et détendu ;
  • Réguler et harmoniser la respiration ;
  • Améliorer les différents aspects d’équilibre, enracinement, alignement, de coordination, souplesse, renforcement musculaire, posture, stature ;
  • Affiner ses sensations externes et internes ;
  • Améliorer sa conscience corporelle et vivre en étant plus à l’écoute de soi ;
  • Elargir ses perceptions extra-sensorielles ;
  • Améliorer la qualité du sommeil et la qualité de vie.

D’un point de vue thérapeutique

De par ses mouvements lents et doux, il a un effet de détente en agissant sur le système nerveux. Le Qi Gong a également des effets bénéfiques pour vaincre l’anxiété, la dépression, la fatigue et les troubles de la cognition (mémoire, attention, raisonnement, etc.). Les études scientifiques rapportent également ses bienfaits sur des maladies de type inflammatoire ou  chroniques.

Pour aller plus loin

Au sujet de « nourrir la vie » d’un point de vue sémantique :                   yang sheng

 

Qi gong et méditation au bord de l'eau.
Photo: © Francesca Palazzi